Essais mécaniques

  • Principes

  • Equipement

  • Effectif

  • Références

  • Projets

Les méthodes pour le contrôle mobile de la dureté sont utilisées dans de nombreux cas d'applications : pour l'utilisation sur pièces lourdes ou difficiles à transporter ou lorsque l'acquisition d'un duromètre fixe s'avère trop coûteuse. Le duromètre portatif MICRODUR MIC 10 travaille selon la méthode UCI (Ultrasonic Contact Impedance). Cette méthode permet des essais rapides et simples : positionner la sonde, relever la valeur. L'empreinte laissée par le diamant Vickers dans la surface à tester est mesurée électroniquement et immédiatement affichée comme valeur de dureté – sans passer par exemple par un microscope.

Les applications typiques pour ce type d'appareil sont l'évaluation des joints de soudure pour les conteneurs et pipelines, sur emplacements difficiles d'accès. Des sondes étroites permettent de faire des mesure sur roulements, entraînements ou courroies dentées. L'appareil peut être positionné aussi librement que souhaité.

1-Essai de traction :
  • L’Essai de traction consiste à soumettre une éprouvette normalisée à un effort uniaxiale jusqu’à la rupture pour déterminer les caractéristiques mécanique du matériau (limite d'élasticité, résistance à la rupture, allongement à la rupture …).
  • Les essais sont réalisés à la température ambiante à l’aide d’une machine de marque INSTRON de capacité de 600 kN.
  • L'essai est exécuté soit sur des barres de section constante, soit sur des éprouvettes cylindriques ou prismatiques
  • La courbe de traction d'un matériau présente les caractéristiques nominales ou apparentes.
2-Essai de dureté :
  • L’essai consiste à déterminer la résistance d’un matériau à une force de pénétration.
  • Le pénétrateur peut être de géométrie sphérique, conique ou pyramidale selon le type de dureté à mesurer (Brinell, Rockwell ou Vickers).
  • Le centre dispose d’une machine d’essai de dureté INNOVATEST, étalonnée avec des forces allant de 10 kgf à 300 kgf pour un processus de mesure rapide et fiable.
3-Essai de résilience (Mouton Charpy):
  • L’essai de résilience consiste à déterminer la ténacité d’un matériau à travers la mesure de l'énergie nécessaire pour rompre en une seule fois une éprouvette préalablement entaillée.
  • Cet appareil est équipé d’un cryothermostat avec un intervalle de température allant de - 85°C à + 250°C.
  • Le centre dispose d’un appareil de modèle HOYTOM 750J/D2M qui peut mesurer des énergies d’impact allant jusqu’à 750J, avec une vitesse d’impact de 5.4 m/s.
Lire la suite